Librairie Peyrucq

Découvrez les coups de coeur de votre librairie préférée !!!
Logo Librairie Peyrucq
Recherche avancée

L'ENCYCLOPEDIE DES SAPEURS-POMPIERS - XXX

Nos rayons
Pas d'image disponible pour cet article

L'ENCYCLOPEDIE DES SAPEURS-POMPIERS

XXX
Editeur : HACHETTE
Collection : ETHNOPSY
Date de parution : 29/06/2013

[ean : 9782013304771]

A commander
39.00 €
Résumé
Les sapeurs-pompiers font non seulement partie intégrante de notre communauté sociale mais s'y classent en tête des professions admirables. Ce recueil d'études condensées mais précises, abondamment illustrées, rédigées par des spécialistes reconnus, se propose de vous les faire mieux connaître, sans doute trop partiellement tant leur domaine d'intervention est immense. Après quelques rappels historiques - car la lutte contre le feu remonte loin dans le temps - vous découvrirez leur organisation administrative récemment réformée, leurs soucis de formation et de recrutement - les associations déjeunes sapeurs-pompiers préparant non seulement des recrues espérées mais aussi des citoyens responsables - les techniques de certaines de leurs équipes hautement performantes. Des récits d'incendies spectaculaires ou dangereux, enrichis de photos impressionnantes, vous montreront et vous confirmeront à quel point ce métier est dangereux. Enfin, les véhicules, vecteurs médiatiques des diverses missions des soldats du feu répondant à des demandes de secours de plus en plus diversifiées ne pouvaient être oubliés. En effet, ces hommes et ces femmes demeurent, vingt quatre heures sur vingt quatre, prêts à vous protéger non seulement des flammes mais aussi des fléaux naturels, des polluants physico-chimiques, des conséquences d'un accident routier ou du travail, des suites d'un malaise grave... Extrait du livre : Les premiers pompiers Peut-on parler de pompiers avant l'invention de la pompe ? C'est notre avis si l'on s'en tient à la définition variant un peu selon les dictionnaires usuels qui les définissent comme «des hommes désignés et chargés de porter secours en cas d'incendie». Il reste entendu que dans cet exposé, on considère la France dans ses frontières actuelles, sans tenir compte de leurs fréquents changements jusqu'en 1919. Dans l'Antiquité, au temps de l'occupation romaine, il existait à Nîmes une charge de rang inférieur de proefectus vigilum, c'est-à-dire de préfet des vigiles. Ces derniers étaient-ils des hommes spécialement désignés et entraînés en qualité de pompiers ? Rien ne permet de l'affirmer selon les historiens. Le musée de Lyon conserve un autel portant une gravure qui nous apprend que cet autel a été érigé par un nommé Titus Flavius Latinianus, proefectum vigilum, après un incendie menaçant dont la cité fut en grande partie préservée. Une inscription du Musée dauphinois, datée de 269, signale qu'un préfet des vigiles com­mandait une vexillatio en Narbonnaise. Quoi qu'il en soit, le rôle exact de ces «préfectures» reste encore énigmatique même si bien des hypothèses ont été émises : simple service de police lié au jeu, service de veille noc­turne, service de lutte contre le feu à l'instar de ce qui fut institué à Rome. C'est à partir du Moyen Âge que des membres des corporations sont requis pour lutter contre les incendies. On distingue les chefs, les commandants, qui sont souvent les édiles, tout simplement (magistrats, échevins, capitouls...), ou leurs délégués (lieutenant, fourrier, commissaire...), les appellations de ces chefs ou délégués variant avec les régions.